vous êtes ici :/, Fiches thématiques, Territoire/Le territoire, nouvel enjeu de la transformation numérique de la santé

Le territoire, nouvel enjeu de la transformation numérique de la santé

Le prochain défi de la santé est d’abord territorial. L’échelle de l’action publique, comme celle de tous les autres acteurs du système de santé, doit désormais être celle du territoire, du bassin de santé. La transformation numérique peut être un levier performant de ce virage. Trois constats en témoignent.

Le premier, touche à l’égalité d’accès aux soins. Ce principe est l’un des fondements de la promesse française de santé. Or nous savons que les territoires sont inégaux devant l’offre de santé et la démographie médicale. C’est alors que le numérique devient un outil de compensation. Les nouvelles technologies permettent un diagnostic, un suivi médical, un accès à l’expertise à distance, mais aussi des modalités de prise en charge au plus près du lieu de vie.

Deuxième constat, c’est au cœur du territoire que l’on peut mener à bien l’optimisation de l’offre de santé. Rationaliser l’offre de soins, assurer la continuité des soins, garantir la complémentarité entre la médecine de ville et l’hôpital, entre les établissements sanitaires et médico-sociaux, entre le public et le privé… Une telle démarche n’a de sens que pour chaque territoire donné. Le numérique contribue à faciliter une communication sécurisée et un meilleur partage des informations entre les acteurs d’un même bassin de santé.

Enfin dernier constat, la désegmentation et le décloisonnement de la prise en charge se conçoivent concrètement au cœur des relations entre professionnels et patients, dans chaque bassin de santé. Notre temps est celui du passage d’une prise en charge historiquement curative et hospitalo-centrée à une approche holistique du patient. Une nouvelle logique de parcours émerge, offrant à la fois davantage d’information et de confort pour le patient, et une meilleure efficience du système. Pour soutenir la création de parcours, le numérique apporte, là encore, des capacités nouvelles de collaboration, de coopération, d’échanges, de partage à la fois faciles et sécurisées.

Consciente de ce nouvel enjeu territorial, l’ASIP Santé a noué, dès sa création en 2009, des liens étroits avec les territoires de santé. L’Agence a favorisé et accompagné la mise en place d’espaces numériques régionaux de santé et de structures de maîtrise d’ouvrage pour piloter le numérique auprès des agences régionales de santé (ARS). Ces structures sont aujourd’hui garantes de la cohérence de la politique publique de santé et de l’implication des acteurs sur leur territoire.

Depuis 2014, la présence de l’ASIP Santé au côté des territoires s’est encore amplifiée. Notre ambition est de mener une action systémique afin de construire une interface permanente et harmonieuse entre les enjeux nationaux et régionaux de santé.

L’ASIP Santé a ainsi contribué à bâtir, en coopération étroite avec la communauté territoriale d’e-Santé,  un cadre de « règles du jeu » communes à toutes les régions. Ces règles établissent les grands principes communs d’urbanisation, de convergence, de sécurité et d’interopérabilité. Elles déterminent également le socle commun de services numériques qui doivent être assurés sur chaque territoire, comme le dossier partagé des patients, le répertoire opérationnel des ressources ou encore la messagerie sécurisée de santé. Ces règles définissent enfin les principes de la gouvernance de la santé numérique à l’échelle régionale ainsi que les modalités d’actions et les missions des groupements régionaux d’appui au développement de l’e-Santé (GRADeS)… Ces principes communs permettent à chaque territoire de santé d’appliquer avec cohérence les politiques nationales, mais aussi de développer leurs initiatives régionales de manière plus pérenne grâce à un cadre cohérent et compatible avec l’ensemble des territoires.

Aujourd’hui, l’ASIP Santé entre dans une nouvelle phase de sa stratégie qui fait de l’appui aux territoires une priorité. Aucun texte, aucune obligation légale n’est jamais suffisante pour faire évoluer les pratiques et les organisations.  Les acteurs de la santé doivent être accompagnés et soutenus dans leurs démarches numériques. L’ADN même de l’Agence nous porte vers un l’accompagnement des acteurs pour qu’ils s’approprient les nouveaux outils numériques, vers le partage des bonnes pratiques et la conduite du changement. L’ASIP Santé a la volonté de se mettre au service à la fois des acteurs et des territoires pour la mise en œuvre la politique numérique de santé. Deux grands dossiers illustrent cette double démarche : les groupements hospitaliers (GHT) d’abord. L’ASIP Santé aide les nouveaux GHT à construire un système d’information convergent, mais aussi à communiquer en toute sécurité au sein de leur bassin de santé vers la médecine de ville et le secteur médico-social. Autre exemple, le programme Territoires Santé Numérique (TSN), dont les innovations portées par les territoires pilotes vont devoir se généraliser à l’échelle de l’ensemble des territoires. D’autres expérimentations tendent déjà vers une fluidification des parcours, comme on le voit pour la maladie d’Alzheimer ou le dispositif Paerpa pour les personnes âgées.

Demain, l’ASIP Santé veut être une cheville ouvrière, au service des acteurs et des territoires de santé, pour concrétiser et diffuser ces innovations. Notre ambition est plus que jamais d’aider les initiatives, les expérimentations, les projets issus des territoires à s’inscrire dans un cadre commun, à se diffuser à plus grande échelle, à trouver leurs usages au bénéfice du plus grand nombre, à renforcer la cohérence et la qualité de l’offre de santé dans chaque bassin de santé. Nous sommes convaincus que chaque expérimentation, chaque projet que nous pourrons dupliquer pèsera en faveur du patient, de l’offre de santé territoriale et de la viabilité de notre système de santé.

2017-07-28T17:30:15+00:00