vous êtes ici :///Modèle des Objets de Santé et nomenclature associée : parlons le même langage

Modèle des Objets de Santé et nomenclature associée : parlons le même langage

En matière de systèmes numériques, les quiproquos introduisent trop souvent un risque pour la sécurité des données personnelles. C’est pourquoi, au sein du cadre d’interopérabilité,  l’ASIP Santé a rassemblé et homogénéisé un Modèle des Objets de Santé pour définir de la même manière les informations traitées par le système d’information. Un objet de santé, c’est par exemple un hôpital, un EHPAD, une clinique ou même un médecin. Ce Modèle des Objets de Santé s’articule lui-même sur une Nomenclature des Objets de Santé (NOS). Là encore, l’ASIP Santé a homogénéisé la définition de ce qu’est un service d’urgence, un compte-rendu opératoire ou encore un acte de radiologie.

Le MOS fédère dans un endroit unique, de manière homogène et cohérente, la description d’un certain nombre d’informations traitées par les systèmes d’information de santé en garantissant la neutralité vis-à-vis des technologies.

Grâce à un vocabulaire de base en français, le MOS/ NOS contient un modèle de données spécifiques et formalisées permettant de partager les mêmes définitions, nommages, structures et codages de l’information entre les différents acteurs.

En partageant une nomenclature commune, chacun doit pouvoir favoriser :

  • le développement et les évolutions de systèmes d’information,
  • l’échange d’informations entre les systèmes,
  • l’intégration de données,
  • la publication de données.

L’utilisation d’un UML (Unified Modelling Language) implique la représentation et la cohérence de l’objet MOS.

 

Le MOS, une construction progressive

Les objets MOS sont partagés par de nombreux secteurs d’activité comme la personne, l’adresse ou les moyens de télécommunication et d’autres sont spécifiques au métier de l’ASIP Santé dans le domaine médical.

Pour éviter toute dissemblance, le plus grand soin est apporté au regroupement de ces objets en ensembles cohérents et formalisés.  Le MOS a donc été catégorisé de la manière suivante :

  • Professionnels
  • Patients
  • Établissements de soins
  • Organisations internes des établissements en tant que pôle, structures internes et unités fonctionnelles
  • Dispositifs d’authentification
  • Accords (modalités réglementations, contractuelles, ou de financement)
  • Objets communs aux domaines (nomenclature des personnes, adresses, coordonnées géographiques, lieux, contacts, télécommunications)

Nomenclature des objets de santé (NOS)

Les échanges d’informations sont classés sur les objets du MOS/ NOS. Chaque propriété ou attribut d’une classe du MOS est associé à une nomenclature donc à un code. Les codes ont pour objectif de favoriser l’interopérabilité native des applications les utilisant.

A partir des informations homogénéisées et modélisées au sein du cadre d’interopérabilité, les modèles des objets du MOS/ NOS permettent aux professionnels de santé et aux établissements de soins d’échanger et de partager les mêmes objectifs de soins pour une meilleure prise en charge globale du patient.

2017-07-31T11:12:45+00:00 11 juillet 2017|Catégories : Fiches thématiques, Interopérabilité|Mots-clés : , , , , |

À propos de l'auteur :