vous êtes ici :///Optimiser le parcours de soin : des outils numériques pour simplifier la vie des patients

Optimiser le parcours de soin : des outils numériques pour simplifier la vie des patients

Dans le cadre du déploiement des services en e-santé, le Dossier Médical Partagé ou DMP est un projet conçu pour permettre la coordination, la continuation des soins et par conséquent, contribue fortement à l’amélioration de la qualité de la prise en charge. Il s’agit d’un ensemble de services gratuits qui permet au patient et aux acteurs de santé autorisés par celui-ci de partager en ligne des informations de santé à caractère personnel de manière confidentielle et hautement sécurisée.

Qu’est-ce que le DMP ?

Le DMP est un carnet de santé dématérialisé qui permet aux professionnels de santé autorisés par le patient d’avoir un accès permanent aux données le concernant et consultables à tout instant.

Indispensables à la prise en charge médicale, ces données à caractère personnel concernent les maladies et allergies connues, les antécédents, les traitements en cours, les comptes rendus d’hospitalisation, les examens complémentaires…etc.

Pour sécuriser les données, le DMP est hébergé par un hébergeur agréé de données de santé qui a été sélectionné par le Ministère des Solidarités et de la Santé. Son accès est autorisé grâce à un Identifiant National de Santé (INS) unique, délivré au moment de l’ouverture du DMP.

Quels sont les enjeux de ce projet ?

Développer un projet d’une telle envergure a nécessité au préalable la préparation d’un certain nombre d’étapes et de résoudre diverses problématiques comme :

  • Faciliter l’interconnexion des différents systèmes d’information entre eux
  • Conduire à la sécurité des systèmes d’information
  • Organiser en amont le développement régional
  • Inciter chaque acteur concerné à se sentir impliqué

Les enjeux du DMP sont donc multiples. Il permet :

  • De conserver scrupuleusement les données de santé et de les rendre accessibles aux professionnels et aux établissements ayant obtenu l’accès.
  • D’améliorer le parcours de soins du patient, notamment en cas d’urgence
  • De lutter contre les examens et prescriptions inutiles et éviter les interactions médicamenteuses
  • De simplifier la transmission des informations entre les acteurs de soins
Comment obtenir son DMP ?

D’ici fin 2018, muni de sa carte vitale, chacun pourra créer son propre DMP. Pour cela, il suffira d’être bénéficiaire de l’assurance maladie pour en disposer.

Plusieurs possibilités pour le créer :

  • depuis le site mon-dmp.fr à partir de l’interface « créer votre dossier médical partagé »
  • auprès de sa caisse primaire d’assurance maladie
  • auprès d’un professionnel de santé ou d’une structure de soins équipes des outils nécessaires à la création du DMP

Le DMP ne peut être ouvert que si le patient donne son consentement enregistré sous forme électronique. Seul, ce dernier en contrôle l’accès.

La consultation du DMP ainsi que son enrichissement en données nouvelles s’effectuent par la suite, à l’aide d’une carte CPS pour les professionnels, une carte CPE pour les secrétaires médicales exerçant en maison ou pôle de santé, ou un Certificat Serveur Applicatif (CSA) pour les Structures de soins.

Le patient peut avoir accès et contrôler l’usage de son DMP en accédant à l’interface de son espace personnel, y ajouter les informations et documents qui seront utiles à sa prise en charge.

Lancé depuis décembre 2016 en test dans 9 régions de France, le DMP sera d’ici fin 2018 étendu à tout l’hexagone.

2018-01-12T11:20:39+00:00 14 novembre 2017|Catégories : Démocratie sanitaire, Fiches thématiques|Mots-clés : , , |