vous êtes ici ://Hébergement de données de santé

HDS, de l’agrément à la certification : quels changements attendus ?

Depuis cet été, les candidats à l'hébergement de données de santé peuvent choisir un organisme certificateur accrédité par le COFRAC pour mener à bien leur certification HDS. Fondée sur des normes internationales, cette procédure a le mérite de mieux définir les activités soumises à certification pour les hébergeurs, tout en augmentant les contrôles. Comment être

RGPD ou comment le 25 mai 2018 marque un nouveau pas Européen pour la protection des données personnelles

Dans un environnement numérique croissant et de plus en plus globalisé, l’entrée en vigueur du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données personnelles) accroît encore la sensibilité française à la sécurité des données. Toutes les organisations qui traitent des données personnelles sont face à cette date butoir du 25 mai 2018 pour se mettre

2018-05-25T14:49:52+00:0025 mai 2018|Catégories : Cybersécurité, Éditos, Hébergement de données de santé|

La France et la méritocratie de l’hébergement des données de santé

L’année dernière, aux États-Unis, plus de 650 000 enregistrements de patients ont été piratés au sein de trois organismes de santé différents. Les hackers ont réclamé plusieurs centaines de milliers de dollars, en menaçant de les vendre aux organisations les plus offrants. Aux Pays-Bas, la création d’un dossier médical partagé a été arrêtée au dernier

2018, nouvel horizon pour les hébergeurs de données de santé

Dans le cadre de la loi de modernisation de notre système de santé, une procédure d’agrément permet aux hébergeurs de conserver les données de santé à caractère personnel selon des exigences très strictes. En 2018, le cadre législatif change : ces hébergeurs doivent désormais obtenir une certification par un organisme accrédité. En France, depuis les